Seychelles – Praslin

Des envies d’îles paradisiaques ? Les Seychelles vous viennent à l’esprit ? Voici l’expérience de Myriam et Gilles à Praslin.

 

 

De quand date votre voyage ?

Novembre 2015

Combien de plongées avez vous faites ?

Huit

 

Avec quel club ?

Nous avons plongé avec Octopus diver, un centre PADI 5 étoiles. Tenu par un couple de français qui a posé ses valises sur l‘île il y a quelques années (après avoir roulé sa bosse à travers le continent africain), le club est situé sur la magnifique plage de l’anse Volbert. Il est aussi animé par des dive masters seychellois, qui apportent leur bonne humeur et leur professionnalisme. On y parle au moins seychellois, français, anglais et italien. Super organisation ; efficacité et gentillesse sont au rendez-vous pour des plongées dans les eaux chaudes (une combinaison shorty suffit !).

Quelques précisions : PADI (acronyme pour Professional Association of Diving Instructors) est un organisme internationale de formation à la plongée. Si vous plongez à l’étranger avec un club professionnel, il y a de grande chance qu’il soit centre PADI. Avec ce système, même si vous êtes plongeur autonome (niveau 2 et plus de la FFESSM), vous plongerez accompagné d’un moniteur, ou plus précisément d’un “dive master”.

 

En parlant d’organisation, comment se passent les plongées ?

Il y a deux rotations le matin (en général l’une d’entre elles est dédiée aux baptêmes), et une sortie l’après-midi. Les sites sont majoritairement à moins d’une demi-heure de bateau ; on plonge aussi autour des îles environnantes (Curieuse, Sister …). La plus lointaine est Marianne ; pour y plonger, le club demande un petit supplément de prix pour le gasoil, mais pour nous, la plongée n’a rien eu d’exceptionnel.

seychelles Carte sitesLe club propose également de plonger au nitrox et assure aussi des formations

L’organisation des bateaux, des palanquées et la distribution du matériel (excellent en location) se fait sans temps mort ni précipitation et avec une grande gentillesse. Tout le personnel est adorable, bien souvent notre bouteille était équipée par leurs soins. Le bateau est confortable, ancré à quelques mètres du club. On y apporte son matériel que l’on donne au responsable du bateau avant de monter ; on est aidé pour l’équipement à bord au moment de plonger.

Les plongées durent une heure en général et sont rarement au-delà de 20 mètres. A noter que pendant notre séjour, la clarté de l’eau était parfois moyenne.

Au club, bananes, café et thé sont à disposition gratuitement. On peut aussi y déjeuner puisque le club propose un plat tout à fait correct pour 5 euros, livré par le restaurant d’à côté. On le prend sur une grande table en commun : c’est l’occasion de partager ce moment avec les autres plongeurs venant d’horizons différents et avec qui l’on peut échanger. Accessoirement, déjeuner sur place permet aussi de gagner du temps et de faire une pause tranquille en attendant la plongée de l’après-midi.

 

Qu’avez vous vu durant vos plongées ?

Sérénité et densité de la faune caractérisent les plongées. La faune est riche et variée, avec toutes les espèces de l’océan indien : platax, napoléon, poisson ange, poisson clown, poisson lion, poisson pierre, chirurgien, coffre, “big eyes”, raie pastenague (à points noirs), raie aigle, murène… Oh, et l’étonnant “perroquet à bosse”…

seychellespoissons 1

Tortues et requins pointe blanche étaient au rendez-vous à presque chaque plongée !

seychelle poissons 2

Le dive master savait aussi nous montrer des soles enfouies dans le sable, ou des poulpes cachés dans leur trou. Les bancs de poisson (carangues ou lutjans par exemple) ne sont pas craintifs et se laissent approcher, voire vous environnent à leur gré.

Sans oublier les nudibranches, les crevettes ou les minuscules crabes planqués dans les coraux.

seychelles poisson 3

Aussi quelques très beaux “paysages” coralliens, même si ce n’est pas la majorité des sites. Les guides font constamment des efforts pour montrer le maximum de choses aux plongeurs.

 

Et sinon, sur terre ?

Praslin est à environ une heure et demin de bateau de Mahe, l’île principale des Seychelles, où se trouve l’aéroport. Le transfert est facile, mais il vaut mieux réserver depuis Paris pour être sûr de partir à l’heure souhaitée.

Nous avons séjourné dans un hôtel confortable de bord de plage, indiqué par le club de plongée, à environ 10 min à pied ; il y a aussi des possibilités de location de maison ou d’appartement, moins couteux. Quelques restos et un très bon glacier (notre étape obligée avant le retour à l’hôtel, à déguster sur la plage au soleil couchant…).

seychelles ileA savoir : il n’y a pas d’éclairage public, n’oubliez pas la lampe de poche si vous voulez vous promener le soir (et la nuit tombe tôt). Seul inconvénient : des moustiques (ou selon certains des puces de sable), assez agressifs le soir.

L’île est très tranquille. Pour la découvrir un peu (en allant par exemple sur une autre plage, ou la vallée de Mai), le mieux est de demander un jour à un taxi de vous accompagner et de revenir vous chercher à l’heure dite. Mais on peut juste savourer la beauté du lieu et la douceur de vivre….

 

Quelque chose à ajouter ?

Un dernier petit plaisir, ce lien internet vers une vidéo de plongeurs sur leur expérience avec le club Octopus diver… Cela donne envie de repartir !